“Carré d’As” le nouveau disque du Julien Revilloud Trio sort le 25 février!!!

jr_carredas_couvlow.jpg Commander le disque ici!

                                      Télécharger sur iTunes ici!

“Carré d’As” le nouveau disque du Julien Revilloud Trio sort le 25 février sur le label Unit Records. Le Trio sera en tournée durant le mois de mars, les dates sont à découvrir ICI.

Julien Revilloud (guitare), Jean-Pierre Schaller (basse) et Raphaël Pedroli (batterie) reviennent présenter « Carré d’As », le nouveau disque de la formation à découvrir absolument !

Le disque comprend 6 morceaux originaux et un standard de jazz, le magnifique “A Child is Born” de Thad Jones. On découvre un album varié et cohérent dont les compositions possèdent chacune leur identité, leur histoire propre, et s’inscrivent à merveille dans une esthétique homogène. On découvre une personnalité affirmée dans l’écriture, qui se révèle précise et subtile. Citons quelques titres comme “Charlie et l’Imprimerie”, très imagé, écrit pour un proche disparu, “Lullaby in Bamako” berceuse composée lors d’un voyage au Mali, ou encore “l’OVNI” inspiré d’une photographie de Pablo Fernandez, au solo d’une guitare rageuse et futuriste ! “A Child is Born” rend hommage au répertoire du jazz américain qui réunit chacun des musicien dans une même culture. La culture de l’improvisation, de la prise de risque musicale, du rythme à la fois complexe et tribal.

La formule du trio permet aux musiciens une grande liberté, qui laisse deviner les influences du jazz mais aussi du blues, du rock, ou des musiques africaines. Ensemble, ils délivrent une musique électrisante, puissante et élégante où groove, écoute et improvisation sont les maîtres mots. Au fil des concerts, les trois complices ont parfaitement trouvé leur place dans le son du groupe et connaissent par coeur les réflexes des autres, leur donnant une cohésion qu’on ne peut qu’admirer.

Guitariste passionné par le son, Julien Revilloud le sculpte, le malaxe, le distord au moyen d’effets et de loopers. Tantôt poétique, rageur, ou plein d’humour, il s’attache à développer un jeu de guitare personnel, un style reconnaissable parmi ses pairs. On le retrouve en forme sur son instrument, proposant une large palette de la guitare jazz, ou non, “Une sorte d’hommage constant à l’instrument” dira un journaliste de « l’Express ».

Par ailleurs la qualité de l’enregistrement est optimale et une recherche sur le son et la manière de le capturer à été menée en profondeur, dans une démarche créative avec Julien Fehlmann, l’ingénieur du son. Des camions entiers d’amplis, de hauts parleurs, de micros et d’effets ont été vaillamment testés…

La musique se nourrissant aussi de rencontres, le trio invite un quatuor à cordes (Estelle Beiner et Jonas Grenier, violon; Céline Portat, alto; Esther Monnat, violoncelle) le temps d’une composition opaque sur le Douro, fleuve portugais, dont Julien Revilloud signe également l’arrangement.